Je suis, je suis, ……

Sur mon cheminement, j’ai trouvé le stage d’ Anne Marie. Mon intention était de débloquer des barrières enfouies au plus profond.
A mon arrivée à Branlin, je découvre un lieu très fort en énergie, un calme, un air paisible et Anne Marie lumineuse, pleine d’Amour et d’accueil.
Puis le stage prend forme. Il s’installe au rythme de chacun, du temps, des ressentis, des attentes.
La première séance est très intense. Le chant des tambours nous emmène au plus profond de nous et progressivement nous font expulser des premières peurs englouties dans nos cellules. Le bâton de parole nous permet d’exprimer notre parcours. Chacun s’exprime librement.
Puis les jours s’enchainent. Nous vivons dans le ressenti, l’Amour de la vie, des êtres qui nous entourent. Nous oublions d’intellectualiser les situations.
Chacun se montre tel qu’il est avec ses qualités, ses défauts, son partage de vie, d’expériences, d’énergie.
Chaque atelier nous permet de nous libérer, d’ouvrir nos cellules, notre troisième œil.
Anne Marie reste très attentive, et régulièrement nous remet vite sur le chemin, nous ramène à l’essentiel, à nous, à notre position dans l’univers.
Le travail se fait à chaque instant, dans les ateliers, les temps de vie commune, les silences, les méditations, l’observation de la nature environnante.
C’est ainsi que maintenant je peux dire « JE SUIS ».
J’ai ouvert mon troisième œil, travaillé sur le blocage le plus important qui me suit depuis ma jeunesse. Mais je ne m’arrête pas en chemin car le travail est encore long ….
Je m’attache à mettre en place ma « Férocité contre les doutes, les peurs, les habitudes, les addictions ».
Le cercle de Lune reste pour moi le moment le plus intense qui m’a permis de me relier au cosmos et de trouver ma place. Merci Grand Mère Lune.
Branlin est un lieu magique. Tous les êtres sont en place, dispersés sur la propriété.
Certains se découvrent après plusieurs jours.
Il est difficile de quitter ce lieu. Tout y est divin, les choses, les animaux, les humains, le cosmos.
Il est facile d’imager une suite à ce cheminement : des passages ou stages réguliers.

Le chant de tambour vient de m’emplir d’amour, il est à côté de moi.
C’est une rencontre à vivre mais difficile à partager tellement les choses se passent au plus profond de nous.
Aho, déité Ma’AM

Michel

Partager :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email

Laisser un commentaire

Image preload Image preload Image preload Image preload